Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le Glandon

Publié le par bouli76

- Départ de St Jean de Maurienne avec environ 10 kms pour m'échauffer a travers les routes vers sainte Marie de Cuines pour rejoindre le Glandon qui pour moi est un des cols les plus dur avec une distance de 19 kms mais surtout des passages a 12-13%.

- Au pied du col, je me sens bien et donc j'essaie de prendre un rythme correct avec un œil sur mon compteur cardio qui s'élève entre 160 et 175 pulsations. J'arrive a bien gérer la 1ère partie de ce col avec des pentes entre 8 et 9 % sur les 10 premiers kilomètres.

- A mi col, au niveau du village de Saint Colomban des Villards, un replat permet de se refaire un peu une santé et c'est le moment de s'alimenter mais pour moi, c'est toujours un aspect du col qui ne me convient pas car le rythme est different et donc ceci me casse les jambes car la suite qui m'attend est sévère !!!!

- Je commence a retrouver des pentes de 9% a la sortie du village et connaissant déjà ce col pour l'avoir fait depuis 6 ans, le mental doit être là car ce qui se dresse devant moi est très dur. J'aborde tout d'abord une pente a 11% a peu près au niveau du 14 ème kilomètre qui m'oblige a me débattre avec mon vélo puis sur cette petite route en plein soleil, j'aperçois le reste de la montée qui m'attend avec un passage a 13%.

- Le physique est bien présent et j'arrive a avoir un coup de pédale assez souple mais maintenant, je suis dans les 3 derniers kilomètres qui eux, sont a 12% pour arriver au sommet. Je suis quelqu'un qui aime faire les montées en restant assis sur ma selle mais là, vu la difficulté, je suis obliger de me mettre un peu en "danseuse" pour relancer mon allure et détendre mes jambes en même temps.

- Voilà, je l'ai fait !!! J'ai vaincu encore ce col que je ne porte pas dans mon cœur mais qui reste incontournable pour tout coureur cycliste.

Le Glandon
Le Glandon
Le Glandon
Le Glandon
Le Glandon
Le Glandon
Le Glandon
Le Glandon
Le Glandon
Le Glandon

Partager cet article

Repost 0

Le Galibier

Publié le par bouli76

- En ce mercredi matin, il est 8h et je suis levé pour aller affronter le Galibier. Après un petit-dejeuner, je me prépare et en avant pour cette montée. L'ayant déjà fait depuis 5 ans, il faut être prêt mentalement car je connais tous les endroits où la pente est raide et donc les efforts à faire.

- Je pars de l'appartement et descend vers Valloire sur 2kms histoire de me chauffer. A l'entrée de Valloire, une petite portion pavé et je suis sur la route du géant des Alpes. Dès le 1er kilomètre la pente est à 9%, de quoi faire monter les pulsations cardiaque et me mettre à l'épreuve tout de suite. J'essaie de me prendre un rythme régulier car la montée est longue, 17kms !!!.

- Le 2ème kilomètre se situe au niveau du hameau des Verneys et c'est un long faux-plat pour me conduire dans les pentes les plus raident. Maintenant, ça y est !! les pourcentages affichent 8-9% avec un revêtement qui ne rend pas très bien. J'avance a mon rythme sans me mettre dans le rouge et j'aperçois des coureurs un peu plus haut, ce qui me donne des points de repères. A la fin de" plan Lachat" un hameau dans le col, sur la droite, c'est une vision qui fait peur car un mur se dresse devant moi et je sais que l'effort va être terrible. Le seul point positif, c'est de rattrapper des coureurs et là, le moral se refait.

- J'arrive au niveau de la stèle de Marco Pantani et la pente est toujours de 9% mais je suis pas trop mal physiquement donc le moral est là. La route s'élève toujours et je suis au 2/3 du col et dans un des virages, un photographe intervient et donc le sourire doit être de mise ... Me voici dans les 2 derniers kilomètres et je suis conscient de ce qui m'attend dans le dernier kilomètre car la pente est très raide et il faut se mettre à fond pour rejoindre le sommet qui paraît interminable.

- C'est fait!! je viens de dompter encore une fois le Galibier et donc la photo s'impose avec la fierté de l'avoir fait. Petite conversation avec les autres cyclos puis je repars vers Valloire avec une bonne vitesse, jusqu'à 61 km/h. Heureusement que je me suis bien couvert car dans la descente, il fait froid et même les mains sont gelées avec en plus toujours la pression sur les cocottes de freins.

- Je quitte Valloire en empruntant une petite partie du Télégraphe pour rejoindre l'appartement et me voilà de retour après cette sortie de 38,4 kms.

Le Galibier
Le Galibier
Le Galibier
Le Galibier
Le Galibier
Le Galibier
Le Galibier
Le Galibier
Le Galibier
Le Galibier
Le Galibier
Le Galibier
Le Galibier
Le Galibier
Le Galibier

Partager cet article

Repost 0

Col de Beau-plan et Télégraphe

Publié le par bouli76

- Me voici de retour en Savoie avec comme décor les montagnes et le soleil. En ce lundi matin 25 juillet, je suis levé à 7h pour prendre mon petit-déjeuner et donc d'aller faire une sortie vélo avec 2 cols au programme.

-Départ à 7h5o avec directement le Télégraphe mais dans son côté court de Valloire ce qui me permet de me chauffer les muscles. Évidemment, le petit plateau (39 dents) s'impose tout de suite. Une fois le haut du col franchi, je me lance dans la descente du Télégraphe avec précaution car les virages sont serrés et le revêtement pas toujours bon. Les mains sont constamment sur les cocottes de freins si bien qu'en bas, les mains sont raident. Je suis donc à St Michel de Maurienne et je prend la direction de St Jean de Maurienne avec 3-4 kms de plat qui me prépare à ma 1ère montée.

- Virage à gauche et je me dirige vers St Martin la porte avec déjà les premières pentes que je négocie tranquille. Après 2 kms, les choses sérieuses commence car les pourcentages ne vont jamais descendre en dessous de 7%. Je prend mon rythme tranquillement avec une fréquence cardiaque assez bonne et le souffle est correct. L'ascension se fait sur une petite route avec quasiment pas de voiture et avec quelques maisons isolées. La pente s'élève au fur et à mesure de mon avancée mais je suis bien donc j'avance à bonne allure avec des parties au soleil et d'autre à l'ombre. Le passage le plus dur se situe au niveau de la sortie du hameau de la Villette car le pourcentage est dans les 9-10% et je dois jouer du derailleur pour continuer ma progression.

- La suite du col se passe bien avec quand même une obligation de bien appuyer sur les pédales dans les 2 derniers kilomètres car en plus j'ai l'habitude de grimper en restant sur la selle et très rarement en danseuse. Voilà, me voici en haut du col de Beau-plan avec la satisfaction d'avoir fait une bonne montée. Je m'arrête pour un petit selfie et pour m'alimenter avant de reprendre la route qui descend vers St Maurice. Je suis toujours vigilant car cette descente est vraiment tortueuse et je prend le temps de récupérer car le gros morceau qui m'attend va être terrible.

- je traverse le village et me retrouve au pied du Télégraphe avec ses 12 kms de montée entre 8 et 10%. Il faut dire que pour l'ayant déjà fait, ce n'est pas mon col préféré et donc au niveau mental il faut se préparer. Des le début, la pente est à 8% et cela me met déjà à contribution et avec la chaleur qui s'invite et dont je ne suis pas fan quand je monte un col!!!. J'Enchaîne les virages et les pourcentages mais je sens l'effet du 1er col dans les jambes et avec les bornes qui indiques le reste à faire et le pourcentage à venir, le mental en prend un coup. Je me met à " la planche" pour poursuivre mon chemin mais l'effort devient intense au fil des kilomètres. Pas de velo en vue pour me donner un point de mire donc je progresse en surveillant mon rythme cardiaque mais ca reste régulier. La borne des 2 derniers kilomètres est en vue et c'est à ce moment que les crampes s'invitent et je me fais très mal pour pouvoir continuer mais je tiens à finir cette montée coute que coute.

- Le haut du col est devant moi et je suis bien heureux de l'atteindre même si la fin s'est faite dans la douleur. C'est fait !!!! J'ai réussi ma sortie et la photo est bien méritée au niveau du col du Télégraphe. Un coureur très sympa me prend en photo et nous profitons pour discuter un peu des différents cols dans la région. Maintenant, le plus dur est fait et je n'ai plus que la descente à faire pour retourner au chalet.

- À peine de retour, je me fixe ma prochaine sortie qui sera le col du Galibier que j'ai déjà fait aussi avec ses 17kms de montée.

Col de Beau-plan et Télégraphe
Col de Beau-plan et Télégraphe
Col de Beau-plan et Télégraphe
Col de Beau-plan et Télégraphe
Col de Beau-plan et Télégraphe
Col de Beau-plan et Télégraphe
Col de Beau-plan et Télégraphe
Col de Beau-plan et Télégraphe
Col de Beau-plan et Télégraphe
Col de Beau-plan et Télégraphe
Col de Beau-plan et Télégraphe
Col de Beau-plan et Télégraphe
Col de Beau-plan et Télégraphe

Partager cet article

Repost 0

Tour de France, étape 17

Publié le par bouli76

Partager cet article

Repost 0

C'est fort SAGAN

Publié le par bouli76

Partager cet article

Repost 0

Coup de chaud en Normandie

Publié le par bouli76

- En ce lundi après-midi, c'est la grosse chaleur qui règne sur la Normandie et bien sur une sortie vélo s'impose mais en restant vigilant sur les efforts qui par cette chaleur doivent être limités.

- Je me prépare avec maillot léger sur le corps et surtout sans oublier la boisson très importante pour ne pas risquer la déshydratation. Je me lance en direction de Mirville avec le petit plateau et en ayant dans l'idée de faire tourner les jambes mais sans forcer. Je suis sur les petites routes de campagne et la chaleur est accablante et même le peu de vent qu'il y à ne suffit pas à me rafraîchir. Ma route me dirige ensuite vers Breaute puis au milieu des plaines entre Virville et St Romain avec quelques bons raidillons qui font mal aux "pattes". Je poursuis vers la Remuee puis en direction de St Antoine toujours en compagnie de cette chaleur qui me fatigue bien. Je descend la côte du camping et je me retrouve sur Gruchet pour finir mon périple à Bolbec.

- je suis bien content d'être de retour car la chaleur m'a bien fatigué après ce circuit de 39,7 kms

Coup de chaud en Normandie
Coup de chaud en Normandie
Coup de chaud en Normandie
Coup de chaud en Normandie
Coup de chaud en Normandie

Partager cet article

Repost 0

Tour de France, étape 15

Publié le par bouli76

Partager cet article

Repost 0

Tour de France, étape 14

Publié le par bouli76

Partager cet article

Repost 0

Sortie du 16 juillet

Publié le par bouli76

- En ce samedi matin, il fait beau et donc je pars pour un sortie sur un circuit déjà connu entre Lillebonne, Caudebec et veloroute.

-Petit plateau au début jusqu'à la sortie de Gruchet pour faire tourner les jambes puis passage sur le 50 car le vent est de dos. Je progresse à bonne allure en direction de la rocade de la Frenaye et de la côte que j'aborde à une bonne vitesse entre 20 et 22 km/h. Je grimpe bien et j'arrive à tenir un bon rythme cardiaque jusqu'en haut. Je me dirige ensuite vers St Arnould puis la descente de Caudebec.

- Au bas de la descente, un coureur me double et tourne vers Villequier, ça tombe bien , c'est ma direction. Je prend la roue et nous filons à 34 km/h vers Villequier mais je n'arrive pas à passer le relai car le vent est de face et il faudrait que je roule à 35 voire 36 km/h pour le faire. Pas trop le temps de discuter et nous séparons notre route à la sortie de Villequier car pour ma part je pars vers le veloroute.

- Le vent le long du veloroute me gêne pas mal et mes jambes ne sont pas au top. J'essaie de rester quand même dans un rythme soutenu et je progresse vers Petiville. La suite du circuit est bien connu car je roule vers Gravenchon puis Lillebonne. Je traverse le centre-ville et me dirige vers le Becquet puis Gruchet avec son petit raidillon au niveau de la laiterie. La fin du circuit arrive et j'arrive donc à Bolbec après 61,7 kms avec une moyenne correcte malgré une forme pas au top.

Sortie du 16 juillet
Sortie du 16 juillet
Sortie du 16 juillet
Sortie du 16 juillet
Sortie du 16 juillet
Sortie du 16 juillet
Sortie du 16 juillet
Sortie du 16 juillet

Partager cet article

Repost 0

Tour de France, étape 13 CLM

Publié le par bouli76

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>